6 Astuces pour un brainstorming réussi en entreprise

15 mars 2021 - Rtrip Événementiel

Inventé dans le domaine de la publicité, le brainstorming (ou remue-méninges) est une technique créative basée sur la mise en commun des idées d’un groupe de personnes, pour générer de nouvelles idées ou des solutions. Lancement de produit, refonte de stratégie,… Cette méthode de plus en plus utilisée en entreprise repose sur le postulat qu’ensemble, nous sommes plus forts, et qu’il vaut mieux réfléchir à 10, plutôt que seul dans son coin. Néanmoins, pour que l’exercice soit efficace, certaines étapes sont à respecter. Rtrip vous livre ses 6 astuces pour un brainstorming d’entreprise bien organisé et réussi.top view of business team sitting at round table on white background concept of successful teamwork

1. Une équipe choisie

Idéalement constitué de 5 à 15 personnes maximum, le brainstorming doit s’illustrer par la diversité de ses participants : services concernés, services annexes, stagiaires, personnes extérieures à la société,… La richesse des idées viendra des personnalités, des expertises, des vécus différents, et créera une belle dynamique. La cerise sur le gâteau ? Un animateur extérieur à l’entreprise, qui saura diriger le groupe sans a priori, précisera les règles, canalisera les débats, maintiendra un climat récréatif et pourra même vous aider à sélectionner les participants. Rtrip vous accompagne si nécessaire dans la recherche d’un animateur (consultant en management, facilitateur graphique,…) et dans la préparation des contenus.

brainstorming Presbytere de Plomeur Bretagne

2. Un cadre bienveillant

Les idées émergent plus facilement hors du cadre habituel, alors pas question de rester dans les murs de l'entreprise ! Bord de mer, lieu chargé d’Histoire, journée au vert à la campagne ou au coin du feu,… Notre équipe se charge de trouver un lieu stimulant et convivial en phase avec vos besoins et vos valeurs, parmi un répertoire de partenaires sélectionnés avec attention. Et parce que certaines bonnes idées se manifestent aussi pendant les moments récréatifs, Rtrip apporte un soin tout particulier à l’organisation des moments hors brainstorming : déjeuner, pause gourmande, team building,…

group diverse people having business meeting

3. Définir une problématique

Le piège à éviter est de travailler sur un problème trop large : les idées partent dans tous les sens et il est impossible d’apporter une réponse claire aux interrogations de départ. Car contrairement à l'idée reçue, nous sommes plus créatifs dans la contrainte que dans la liberté totale. Autre écueil à éviter, si la question est mal posée, les réponses sont de mauvaise qualité. Il est donc primordial de cadrer une problématique de départ précise, et de s’assurer qu’elle est claire pour tous les participants.

business executives writing on sticky notes

4. Laisser libre cours à la créativité

Dans cet exercice, on privilégie la quantité à la qualité : toutes les idées, telles qu’elles vous viennent à l’esprit, doivent être formulées et écrites. Même les plus farfelues, ce sont souvent celles à l'origine de vraies innovations (selon les statistiques, 30 % des idées gardées en brainstorming viennent des idées sélectionnées, et 70 % relèvent de "fausses bonnes idées"). Chaque pensée doit pouvoir apparaitre sans contrainte : on ne coupe pas le flux de la phase créative (« Oui, mais … », « On a déjà essayé … », « Ca ne marchera pas …»), on ne critique pas l’avis des autres, on reste bienveillant et tolérant, on veille à ce que tout le monde s’exprime librement. L’idée est de pousser la créativité le plus loin possible, et d’encourager la spontanéité des participants. Certaines idées pourront être reprises et développées par d’autres (« Oui, et… »).

5. Multiplier les techniques de créativité

Des simples Post-it à afficher à des méthodes plus originales, en sous-groupes ou non, n’hésitez pas à multiplier les techniques pour favoriser la créativité, d’autant plus si les participants sont habitués au brainstorming. Une multitude d’exercices adaptés aux problématiques et aux profils du groupe existe, et Rtrip vous aidera à sélectionner les plus adéquats : Mind Mapping (carte mentale ou heuristique), jeu de rôle, trouver la pire idée possible, réflexions en se mettant à la place d’un profil précis,…

ferenc horvath 4gKHjKG7ty4 unsplash

6. Regrouper les idées

Peut-être l’étape la plus délicate du brainstorming, mais c’est là la vraie valeur ajoutée du concept. Après l’étape de divergence (profusion d’idées) vient le moment de la convergence : on regroupe, on combine, on recoupe, on trie, on sélectionne, on évalue toutes les idées énoncées. Croiser deux idées peut permettre de rebondir sur une troisième. Post-it collés aux murs, paperboard gribouillé, mots soulignés,… Si la pièce ressemble à un joyeux capharnaüm, c’est que le brainstorming est efficace ! On peut rassembler certaines idées par familles, en définissant les thèmes jugés prioritaires. Vous pouvez par exemple demander aux participants de sélectionner une seule idée par famille, en justifiant son choix. En gardant à l’esprit la problématique de départ, les idées doivent alors se transformer en solutions, détaillées et finalisées. Enfin, les idées retenues devront être communiquées à tous les participants, et celles non retenues pourront être gardées précieusement, peut-être pour un prochain brainstorming !

En conclusion, cet exercice d’apparence anodin doit respecter un certain cadre pour se montrer efficace dans l’univers professionnel. Heureusement, le brainstorming peut se révéler utile dans tous les domaines et de façon illimitée ! Sans compter que vos collaborateurs seront heureux d’avoir pu donner leur avis et participer aux solutions émergentes de leur entreprise.

 

+33 (0)6 22 69 15 17
contact@rtrip.fr